presentation

Conseils pour la négociation immobilière côté acquéreur (1re partie)


Nous nous intéresserons plus particulièrement aux acheteurs. Dans cette 1re partie, nous vous donnerons une définition de la négociation. Nous nous attacherons à correctement évaluer le marché immobilier. Nous étudierons ses conséquences sur la négociation. Enfin nous nous poserons la question : quand commence la négociation ?

 

La négociation immobilière définition


Lors de l’achat d’un  bien immobilier, il est coutumier de négocier le prix. Focus sur cet instant crucial du processus d’achat d’un appartement ou d’une maison. Nous tenterons de vous donner quelques clés pour réussir une négociation.


La négociation est un rapport de force. Plus vous aurez la capacité d’évaluer finement et à quel point vous êtes en position de force ou de faiblesse, mieux vous la gérerez. Il n’est pas question de gagner ou de perdre mais d’obtenir les meilleures conditions possibles.

 

Comment évaluer le marché immobilier ?


Il existe deux grands types de situation :
-    le marché favorable aux vendeurs : beaucoup d’acquéreurs, peu de biens de qualité en vente, des transactions rapides, des prix en hausses.
-    Le marché favorable aux acheteurs : peu d’acquéreurs, beaucoup de biens sur le marché qui ne se vendent pas, des transactions lentes, des prix en baisse.


Dans le premier cas, les acheteurs auront une faible marge de négociation. Elle sera même parfois nulle. Dans ce type de marché, il est fréquent qu’un acheteur rate un bien qu’il convoite parce qu’il ne se décide pas assez vite ou cherche à obtenir une marge de négociation trop forte. L’acquéreur, pour être efficace, se doit d’être très réactif et peu gourmand dans ses marges de négociation.


Dans le deuxième type de marché, les acheteurs ont la main. Il devient important pour réussir sa négociation de prendre son temps, de rechercher des réductions de prix plus importantes, de faire traîner les négociations.

 

Quand commence la négociation ?


Avant de faire une offre d’achat. Effectivement, dès qu’un appartement vous plait, lors d’une visite, vous devez immédiatement vous mettre en situation de préparer la négociation à venir. Ne soyez pas trop enthousiaste. Restez neutre. Dans le cas contraire vous indiquez clairement à l’agent immobilier ou au vendeur qu’ils vont pouvoir vendre au plus cher.


Essayez d’obtenir des informations sur le vendeur, les raisons qui le poussent à vendre. Est-il pressé de vendre ou non ? Combien de visites ont déjà eu lieu ?


Si l’appartement vous est présenté par un agent immobilier, n’hésitez pas à lui demander quelle marge de négociation est envisageable. A vous de sentir si les informations fournies par l’agent ont une valeur ou non. N’oubliez pas que pour l'agent immobilier, le but est de réaliser la transaction. Si l’appartement se vend un peu plus cher ou un peu moins cher ne modifiera que très peu ses honoraires.

 

Suite de cet article la semaine prochaine.

Parlez-moi de Paris
Tél. + 33 1 55 95 67 18